dommages-intérêts


dommages-intérêts

dommage [ dɔmaʒ ] n. m.
damage 1080; de dam
1Préjudice subi par qqn. atteinte, dam, détriment, tort. Dommage corporel, qui porte atteinte à l'intégrité physique d'une personne. Dommage moral, qui porte atteinte à l'honneur, aux sentiments de qqn. Dommage causé avec intention de nuire. 1. délit. Éprouver, subir un dommage. Réparer un dommage. dédommager, indemniser. Il s'en est tiré sans dommage.
DOMMAGES-INTÉRÊTS (ou dommages et intérêts) :somme due au créancier par le débiteur qui n'exécute pas son obligation, pour compenser le dommage qu'il a fait subir. Par ext. Indemnité due par l'auteur d'un délit ou d'un quasi-délit en réparation du préjudice causé. Demander, réclamer, obtenir des dommages-intérêts. dédommagement.
2Dégâts matériels causés aux choses. ravage. La grêle, la gelée ont causé des dommages aux cultures ( endommager) . Sinistre qui provoque de grands dommages. Dommage subi par des marchandises ( avarie, perte) , par un édifice ( détérioration, endommagement) .
♢ DOMMAGES (DE GUERRE). Dr. admin. Dommages causés aux biens des individus par les faits de guerre et dont la réparation incombe à l'État. Dr. internat. Dommages causés à une nation par les faits de guerre et dont la réparation incombe, en principe, à l'ennemi. L'Allemagne « avait à réparer les dommages causés à autrui » (Bainville). Par ext. Fam. Indemnité touchée pour ces dommages.
3(En emploi indéterminé) Chose fâcheuse. « Il y a déjà longtemps que je suis vieux [...] Le dommage est, non point de trop durer, mais bien de voir tout passer autour de soi » (France).
Cour. Quel dommage, il est dommage, c'est dommage, et ellipt dommage que (et subj.), de (et inf.). Ce serait vraiment dommage qu'il pleuve. fâcheux, regrettable, triste. « C'est bien dommage qu'elle soit devenue si laide » (Voltaire). Quel dommage d'abattre de si beaux arbres ! Dommage que vous ne puissiez pas l'attendre. Ellipt Dommage ! (cf. Tant pis).
⊗ CONTR. Avantage, bénéfice, profit. 1. Bien.

Encyclopédie Universelle. 2012.